Traiter les kystes

Les kystes peuvent survenir dans divers organes, notamment la poitrine, les ovaires, les genoux, la tête et les reins. Souvent, ils ne sont découverts que lors d'un examen de routine car ils provoquent des symptômes non spécifiques ou non. Les kystes sont généralement sans danger, mais peuvent également dégénérer dans de rares cas. Que le traitement soit nécessaire dépend principalement de savoir si le kyste provoque une gêne ou non. En savoir plus sur les différentes options thérapeutiques ici.

Qu'est-ce qu'un kyste?

Un kyste est une cavité dans le tissu rempli de liquide. Il peut s'agir de sang, de pus, de liquide tissulaire ou de sébum. Le fluide ne peut pas s'échapper car la cavité est fermée par une capsule. Chaque kyste peut avoir une ou plusieurs chambres remplies de liquide.

Les kystes peuvent apparaître dans différentes tailles, ainsi que dans différents organes et tissus. En règle générale, une distinction est faite entre les vrais kystes et les pseudokystes. Les pseudokystes ne sont pas recouverts d'une couche cellulaire, mais seulement entourés d'une enveloppe de tissu conjonctif. En général, les kystes peuvent survenir à tout âge.

Différentes causes

Le développement d'un kyste a plusieurs causes. Dans la poitrine, les ovaires et les testicules, ils sont souvent formés par l'influence des hormones.

En outre, des maladies chroniques telles que la fibrose kystique ou d'autres maladies héréditaires peuvent en être la cause. Par exemple, dans la fibrose kystique, les kystes sont fréquents dans les poumons. Enfin, les tumeurs ou les parasites et les troubles du drainage (tels que les kystes sébacés) peuvent entraîner la formation de kystes.

Symptômes d'un kyste

Les kystes causent rarement des symptômes, ils restent donc souvent non détectés pendant longtemps. La nature et les symptômes des symptômes dépendent en grande partie de leur taille et de leur emplacement. Certains kystes sont facilement visibles ou palpables. C'est généralement le cas lorsqu'ils sont proches de la peau, par exemple au niveau de la poitrine ou du genou.

En revanche, si les kystes sont situés dans les organes internes, ils sont souvent découverts lors d'un examen de routine. Ils sont particulièrement fréquents dans les organes de l'abdomen, tels que le foie ou les reins. Ces kystes ne sont généralement perceptibles que s'ils sont fortement agrandis ou éclatés. Cela peut causer de fortes douleurs et parfois des saignements.

Certains kystes obstruent le canal d'un organe (kyste de rétention). C'est souvent le cas, par exemple, au niveau des sinus paranasaux. Si le conduit de sortie est bloqué ici, le mucus ne peut plus se vider correctement. De ce fait, les germes peuvent s’installer plus facilement et provoquer des sinusites répétées.

Le diagnostic est souvent fait au hasard

Les kystes dans les organes internes sont souvent découverts par hasard lors d'une échographie de routine. Si d'autres examens sont nécessaires, une tomodensitométrie (TDM), une imagerie par résonance magnétique (IRM) ou une radiographie peuvent être effectuées.

Les kystes sont bénins, mais dans de rares cas, vous pouvez dégénérer. En cas de doute sur la bénignité, une ponction kystique peut être effectuée. Dans le processus, un peu de liquide est enlevé du kyste pour lui permettre d'être examiné de plus près en laboratoire.

Traiter les kystes

S'il y a un kyste bénin qui ne cause aucun inconfort, aucun traitement n'est nécessaire. Souvent, il se forme tout seul. Cependant, si le kyste est trop gros ou provoque une gêne, il doit être retiré.

Les kystes directement sous la peau peuvent être facilement perforés et le liquide contenu éliminé. Cependant, il peut arriver qu'ils se remplissent de liquide au fil du temps. Si tel est le cas, le kyste doit être retiré par une petite opération. Une opération est également recommandée si des tissus sains sont endommagés ou si des douleurs surviennent.

Les kystes dans les organes internes n'ont souvent pas besoin d'être traités, à condition qu'ils ne posent aucun problème. Néanmoins, ils doivent être vérifiés régulièrement par un médecin pour détecter les changements. Certains kystes peuvent dégénérer et se transformer en tumeurs malignes.

Partager avec des amis

Laissez votre commentaire